Japon, Konnichiwa Tokyo (2013)

           Accueil    Tokyo: Asakusa  Nikko  Tokyo: Shinjuku et Shibuya  Tokyo: Ueno et Yanaka  Tokyo: Odaiba  Tokyo: Yoyogi, Harajuku  et Tokyo Tower 

   
       
   
• Un profond dépaysement
• La gastronomie
  • Les multiples facettes de Tokyo
  • Les temples de Nikko
  • Le carrefour piéton de Shibuya

Le Japon. A l'extrême est sur le planisphère.  Pays ultramoderne ? Emprunt de traditions millénaires ? Séismes, sumos et mangas rythment-ils le quotidien de l'archipel ? Un petit voyage pour vérifier... A pied, en train, en métro et sans les enfants, à la découverte de Tokyo et, un peu plus au nord, des temples de Nikko.


Vol à Roissy à 11h45. Pour éviter les embouteillages, nous y sommes à 7h00. Vol pour Moscou. Vu de l'avion, c'est

la débâcle. Les rivières et les lacs libèrent progressivement leur glace. Ici, c'est une usine qui rend liquidité au cours d'eau qu'elle borde. Que relâche-t-elle dans l'eau ?

Nous avançons nos montres de deux heures. Vol pour Tokyo, nous avançons nos montres de 5 heures. Entre cafés tord-boyaux (pourquoi j'en prends à chaque fois que l'hôtesse passe ?) et micro-siestes, au dessus de la Sibérie occidentale, centrale puis orientale et derrière un ronfleur, nous arrivons après 9 heures de vol à Tokyo .

Nous sommes le 01 mai.


Une fois les contrôles passés (température corporelle, empreintes, photo, passeport et douanes), nous nous retrouvons à l'extérieur. Les fumeurs sont parqués dans des cages en verre.

Train jusqu'à Asakusabashi, quartier de notre hôtel. Sans vouloir véhiculer de clichés hâtifs sur le Japon, en face de moi se trouvent: une jeune femme en jupette scotchée sur son téléphone et un quadra plongé dans un manga. La rame complète est plongée dans le silence...

Nous gagnons l'air libre.  Il est 13h30, nous laissons les bagages à l'hôtel et reprenons le métro direction Asakusa. Un peu fatigués, il est 7h00 de moins en France et ce ne sont pas les deux heures de sommeil de l'avion qui nous ont reposés (Il est donc 6h30 en France pour ceux qui n'ont pas pris la peine de faire le calcul).

Asakusa, quartier animé dominé par la Sky Tree Tower (634 m) et célèbre pour son Temple fréquenté, le Senso-Ji.

   

   

   

   

   

Le Temple  Senso-Ji.

   

   

       

   

Dîner dans une gargote de 5 m carrés, impossible de me souvenir du nom du  plat ingurgité mais je me félicite pour mon habileté à manier les baguettes.

   

Premières impressions: le calme. Les piétons (certains protégés par le masque anti-microbes) marchent tous dans le même sens et ne se parlent pas. Par conséquence, lorsque nous nous parlons, nous nous surprenons à chuchoter... Les fumeurs se retrouvent pour en griller une exclusivement aux endroits prévus à cet effet. Pas de poubelle. De toutes façons, on ne mange pas ni ne boit dans la rue... Enfin, je ne cesse de confondre les trois mots que j'ai appris en japonais avec le nom des stations de métro...

Coucher à 18h30. Nous espérons faire 12h d'affilée...

 

 
 

Accueil

Page suivante

Photos et textes © Pierre Letienne