Pays de Galles: A vélo, de Brecon au Snowdonia (2016)

Accueil      Paris-Llangorse    Jour 1: Llangorse-Aebaeron    Jour 2: Abeaeron-Dolgellau    Jour 3:Dolgellau-Caernarfon    Jour 4: Caernarfon-Dolgellau 

   

Jour 5: Dolgellau-Rhayader    Jour 6: Rhayader-Llangorse    Llangorse-Paris

         

 

 


• Entre amis ! • La  pluie
• Les paysages  
  • La gentillesse des gallois    
  • La chaleur des pubs    
  • Voyager à vélo...    

  Depuis le temps que nous parlions d’un périple à vélo ensemble… Nous voici donc, JP, Franck et moi, sur le point de parcourir les routes du Pays de Galles.

Récit d’une aventure de 555 km, entre mer déchaînée et routes accidentées, accompagnés par les moutons (partout), le vent (souvent) et la pluie (parfois)…

Article lié:  Matériel pour voyager à vélo

 

En fourgon : 760 km

A vélo: 5 km    Total: 5 km

Le départ prévu à 4h00 du matin est avancé à 1h00. Les cars de CRS nous indiquent que nous approchons de Calais.

A 5h15, nous sommes stationnés sur le parking face à la mer, réservé aux camping-cars. Nous dormons deux heures avant de filer à l’embarquement.

   

   

   

Le capitaine prévient : « la mer est agitée, le vent est fort ». Le ferry, pendant tout le temps de la traversée, penche vers la droite. Sans doute cela est-il normal…

   

   

   

   

Nous voici en Angleterre, et, il fallait s’y attendre, les conditions météo ne s’arrangent pas, bien au contraire… Le vent est puissant, les camions, nombreux sur la route, peinent à tenir le cap. Des panneaux de signalisation indiquent même « Poor road conditions ». L’un des deux ponts reliant l’Angleterre au Pays de Galles est fermé pour cause de vent violent….  Demain, c’est une centaine de kilomètres que nous devons parcourir à vélo…             

Un malheur n’arrivant jamais seul, nous sommes à l’arrêt dans les embouteillages paralysant le périphérique londonien.

Nous sommes épuisés, lessivés, hypnotisés par la route. Je m’arrête pour faire le plein d’essence.

De la musique couvre le vacarme des moteurs. Des ballons, des femmes qui dansent, puis le regard s’aiguise. Un DJ, un magicien, des animations… La station-service est maquillée en fête.  Je décroche le pistolet, on se jette sur moi, on me prend en photo, nous venons de gagner 60 euros de gazole…

Enfin, vers 17h00, nous arrivons au camping de LLangorse qui nous gardera le fourgon le temps de notre escapade.

Petit tour au lac voisin histoire de se dégourdir les jambes et de tester le matériel. Là encore, un panneau indique que les activités nautiques sont suspendues sur le plan d’eau pour cause de vent violent…

   

   

Nous ne pèserons pas lourd, visiblement, sur nos petits vélos face aux éléments déchaînés. Petites inquiétudes...

 

 

 

Accueil

Page suivante

Photos et textes © Pierre Letienne